AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE STAFF VOUS REMERCIE POUR VOTRE INSCRIPTION.
N'HÉSITEZ PAS À PARLER DU FORUM AUTOUR DE VOUS ET À REMONTER LE SUJET SUR BAZZART EN CLIQUANT ICI.
LE FORUM SE SITUE EN 1990, MERCI D'ADAPTER VOS PERSONNAGES À CETTE DÉCENNIE.

Partagez | 
 

  oh dear w/ Allysio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: oh dear w/ Allysio   Mar 16 Fév - 23:35

we don’t know what we’re saying, we’re just swimming around in our glasses and talking out of our asses
© one direction, a.m. // tumblr


Il est quel heure déjà ? 14h12, ok encore 5 minutes. Non, son patient ne l'ennuie pas, mais elle se rend compte qu'elle s'est perdue dans ses pensées et elle déteste ça, Loélia. « Et ma femme, je ne sais pas, elle me regarde comme si j'étais devenu fou. Mais c'est pas ma faute n'est-ce pas ? » Ce n'est jamais véritablement la faute du patient si il devient " tordu " au contraire. Ce patient, cela fait 5 ans que Loélia le suit, c'est un homme qui a perdu tous son bataillon sur le champs de batailles, sur 20 soldats, 1 seul survivant : Lui. Il se reconstruisait et elle était fière de lui. « Vous avez fait déjà de grande chose Mr.Dawson, croyez moi. Votre femme peut être fière de l'homme que vous êtes. Vous devez être fière de ce que vous êtes. » Elle regarde sa montre après un sourire. « Très bien Mr. Dawson, on se revoit la semaine prochaine, à la même heure comme nous avions déjà fixer notre rendez-vous, à la semaine prochaine, aurevoir. » Il s'en va, Loélia à la possibilité de se poser sur sa chaise un instant. Mais un très court instant, car un autre patient ne va pas tarder. Elle les a triée ce matin, mais elle ne connait pas l'horaire par coeur.

Elle se relève après une minute à fixer le plafond, pour ranger le dossier de Mr. Dawson et prendre en main un nouveau dossier. Mr. Hawkins. Un soldat très jeune, de 24 ans si elle ne se trompe pas. Très attirant et mystérieux. Visiblement marqué par son service. Elle se regarde rapidement dans le miroir, pourquoi ? Elle hausse les épaules en guise de réponses à elle même, avant d'ouvrir la porte et aller directement dans la salle d'attente. « Bonjour, Mr. Hawkins, c'est à vous. » Elle attend qu'il approche pour lui serrer la main, salutation dans le bonne et dû forme. Elle ferme la porte derrière son patient, pour reprendre place sur son fauteuil, une feuille et un bloc sur la table devant eux. Elle patiente un instant, observe avec politesse le jeune homme. « Comment allez-vous aujourd'hui Mr. Hawkins ? » C'est ça troisième séance, elle espère qu'il s'ouvrira un peu plus que les deux précédentes. Elle a très vite remarquer qu'il était froid, distant. Mais elle acceptait, c'était son métier de lui permettre de s'ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Mer 17 Fév - 19:56


Loélia & Allysio

Aujourd'hui c'est un jour que j'aime pas forcément, comme toutes les semaines j'ai rendez-vous chez ma psychologue. Oui, une psychologue moi Allysio je dois me rendre chez une psychologue attribuée par les médecins de l'armée, enfin en gros c'est eux qui prenne en charge les frais, si je suis là c'est justement à cause d'eux. En m'engageant dans l'armée je n'aurais jamais pensé que c'était aussi dur mentalement et aussi dangereux finalement. Je suis tout de même conscient de la chance que j'ai d'être en vie, d'être entier même si j'ai subi des blessures physiques, à côté de mes autres camarades ce n'est rien. Comme toutes les semaines donc j'arrive au cabinet où elle reçoit ses patients. J'ouvre la porte et j'observe que je ne suis pas le seul, c'est rassurant dans un sens et je suis sûr que parmi les quelques hommes qui se trouvent dans cette salle d'attendre, quelqu'un sont des anciens soldats et j'ai l'impression aussi d'être le plus jeune. Je m'assoie gentiment sur ma chaise tout en attendant mon tour, je fixe le sol jusqu'à ce que la demoiselle me sorte de mes pensées. « Bonjour, Mr. Hawkins, c'est à vous. » Elle est souriante et elle a l'air d'aimer la vie, elle est aussi très jolie en fait, elle ressemble presque à un ange et je m'en veux de ne pas arriver à parler correctement avec elle. « Bonjour docteur. » Lui dis-je tout en entrant et en prenant place dans son bureau. « Comment allez-vous aujourd'hui Mr. Hawkins ? » Troisième séance et j'ai l'impression que j'en ai déjà fait une centaine. Qu'est-ce que je peux bien lui répondre ? « Je suis comme un ballon dégonflé » Oui c'est pour éviter de dire que non ça ne va pas spécialement puisqu'en plus de mon choc traumatique, je dois faire face à la maladie de mon père. « Vous pensez qu'un jour tout ira bien ? » lui dis-je tout en plongeant mon regard dans le sien. Elle à de beaux yeux, c'est d'ailleurs la première chose que j'ai remarqué chez elle, la couleur de ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Mer 17 Fév - 20:36

we don’t know what we’re saying, we’re just swimming around in our glasses and talking out of our asses
© one direction, a.m. // tumblr


Alyssio est le genre de garçon qui lui donne des frissons, physiquement c'est un garçon plutôt beau et elle est très intrigué par tous ce que le garçon pouvait enfouir. « Bonjour docteur. » Même sa voix faisait frissonné la psychologue. Et c'était rare qu'un homme lui face cet effet, surtout un homme plus jeune qu'elle.  « Je suis comme un ballon dégonflé » Elle eut en tête l'image d'un ballon dégonflé. Pas un ballon de bodruche troué, non juste un ballon de foot mal gonflé. « Et bien, nous allons taché de regonflé un peu ce ballon. » Elle voulait mettre une pointe d'humour dans ses dires, mais elle n'était pas vraiment sur du résultat. Elle se contenta de sourire.

Soudain il planta ses yeux dans ceux de la psychologue. « Vous pensez qu'un jour tout ira bien ? » La femme joignit ses mains devant elle, en aillant un regard compatissant auprès du jeune homme. « Ce que vous avez traversez n'est pas anodin, c'est quelques choses que peut d'hommes et de femmes traversent. Un jour vous irez bien, je vous le souhaite du fond du coeur. » Bien sur qu'il n'était pas le seuls dans la situation, d'ailleurs Loélia suivait beaucoup d'ancien militaires, mais aucune aussi jeune que lui et c'était ce qui était difficile dans la situation. Loélia était une psychologue qui commençait à ce faire un nom et pourtant, elle ne s'occupait pas de sa réputation mais plutôt du bien être de ses patients.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Ven 19 Fév - 0:32


Loélia & Allysio

Je ne sais toujours pas pourquoi j'ai accepté ces séances. J'ai du mal à parler, je ne sais pas me confier et encore pire depuis mon retour de l'armée. Il paraît qu'Elya ne me reconnais pas, elle ne reconnait pas ce petit frère qu'elle a laissé il y-a un an et je m'en veux de lui faire du mal, elle qui ne voulait pas de ce départ et elle qui avait tous les jours si peur pour moi. Finalement, ces séances j'ai accepté pour elle ainsi que pour mes parents. Je ne suis pas tombé sur une mauvaise psychologue, enfin je ne sais pas encore ce qu'elle vaut en tant que médecin, mais en tant que femme je la trouve parfaite. Oui je sais, je ne suis pas ici pour ça, je suis ici pour aller mieux, mais le plaisir des yeux c'est aussi important non ? A la question du comment ça va, je lui réponds presque naturellement en lui disant que je me sens comme un ballon dégonflé, je ne sais pas trop pourquoi j'ai utilisé ce terme, mais il est sorti. « Et bien, nous allons taché de regonflé un peu ce ballon. » Je relève ma tête et la regarde dans les yeux, un sourire aux lèvres presque rares chez moi, mais je suis content de sa réponse que je trouve excellente. « J'aimerais bien oui. » Je ne suis pas certain du résultat, mais je veux tout de même essayer, pour ma famille puis aussi pour moi évidemment. Curieux, mais surtout septique sur mon cas, j'ose lui demander si elle pense qu'un jour tout ira bien pour moi. « Ce que vous avez traversé n'est pas anodin, c'est quelques choses que peu d'hommes et de femmes traversent. Un jour vous irez bien, je vous le souhaite du fond du cœur. » Elle est douce et à l'air sincère dans ses paroles et je n'ai qu'une seule envie c'est de la croire. Je continue de soutenir ce regard que je trouve si joli. « Merci … » Je me sens tout d'un coup mal à l'aise et c'est aussi la première fois que je me sens déstabilisé à ce point. Elle ne sait pas ce que j'ai vécu là-bas, tout comme mes proches. Elle connait ma blessure à la tête, mais ignore complètement le reste et je me demande déjà comment je vais faire pour cacher ça ou alors si au contraire, je vais devoir en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Ven 19 Fév - 20:29

we don’t know what we’re saying, we’re just swimming around in our glasses and talking out of our asses
©️ one direction, a.m. // tumblr


Elle ne rajoute rien, elle se contente de sourire. Elle est psychologue et pourtant des fois elle ne sait pas quoi faire pour le bien être de ses patients. Mais pour Alyssio, c'était différent. Elle avait envie de l'aider, de toute ses forces.

- J'aimerais bien oui.
- Nous allons tous faire pour.

Elle passa sa main dans ses cheveux, prenant son bloc ainsi que son stylo pour y gribouiller une phrase.

- Pouvez-vous me parler du meilleur jour de votre vie ? Tout en détaillant le plus possible, le moindre souvenir, la moindre odeur.

La thérapeute croisa ses jambes et se plongea dans le récit que son patient allait lui raconter. Le meilleur jour de sa vie, pour Loélia c'est certainement l'anniversaire de ses 15 ans, toute sa famille était réunit et s'était une vraiment belle journée.

- Et après j'aimerais que vous me racontiez, de la même manière, aussi difficile que cela soit, votre pire journée.
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Ven 19 Fév - 22:13


Loélia & Allysio

Est-ce que je suis en train de tomber amoureux là ? Non c'est pas possible elle est plus âgée que moi et puis surtout elle est ma psychologue c'est pas possible ! Peut-être que j'ai l'impression de tomber amoureux, mais que ce n'est pas le cas après tout je n'ai pas eu de relation pendant un an. Ma séance à commencer et même si normalement je ne suis pas très bavard, aujourd'hui j'ai décidé de lui adresser quelques mots tout de même. Je lui avoue que oui, j'aimerais aller aller bien, au moins une fois. « Nous allons tous faire pour. » Je relève ma tête pour regarder la jolie demoiselle et afficher un sourire en coin, ma façon à moi de lui dire merci. « Pouvez-vous me parler du meilleur jour de votre vie ? Tout en détaillant le plus possible, le moindre souvenir, la moindre odeur. » J'ai l'impression d'être en cours et que la professeur m'interroge sur quelque chose que je n'ai pas eu le temps, ou l'envie, de réviser. J'ai l'impression de ne pas arriver à me souvenir et pourtant il faut c'est justement le travail à faire, faire marché ma mémoire sûrement. Je travaille de toutes mes forces sur cet exercice et je décide de fermer les yeux pour essayer de m'aider. « Je … Je crois que c'est un Noël, je ne sais pas exactement lequel, mais je sais que je passais un bon moment avec mes parents et ma sœur. En tout cas c'était bien avant mon adolescence et les problèmes qui ont suivi. » Drogue et alcool évidemment. J'ouvre de nouveau les yeux pour regarder la psychologue et autant dire que ses yeux, ce regard me trouble énormément. « Et après j'aimerais que vous me racontiez, de la même manière, aussi difficile que cela soit, votre pire journée. » ça c'est moins compliqué puisque je vais probablement lui parler de ce que j'ai vécu c'est dernier mois, c'est à dire au front. Cette fois-ci je ne ferme pas les yeux, mais je fixe le bureau, le regard tout de même vide. « Ça c'est moins difficile, c'est le jour où je suis tombé sur une mine et ou j'ai été blessé au thorax. Je me souviens simplement du bruit que cela à fait et de la panique de mes camarades autour de moi. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Sam 20 Fév - 15:48

we don’t know what we’re saying, we’re just swimming around in our glasses and talking out of our asses
© one direction, a.m. // tumblr


- Je … Je crois que c'est un Noël, je ne sais pas exactement lequel, mais je sais que je passais un bon moment avec mes parents et ma sœur. En tout cas c'était bien avant mon adolescence et les problèmes qui ont suivi.

Il begaye un peu, c'est mignon. Enfin elle trouve ça mignon Loélia. Il est mignon d'ailleurs, il lui donne de drôle de sensations, son regard lui donne envie de lui sauter dessus et ça il faut dire que c'est rare pour Loélia.

- Qu'est-ce que vous faisiez durant ce Noël ? Demanda la thérapeute, elle voulait que le jeune homme développe.


Elle le regarde, elle ose même imaginer qu'il lui propose de boire un verre. Même si elle le voudrait de toute ses forces, elle ne serait pas capable de dire non. Elle lui demande alors de parler du pire jour de sa vie. Loélia, à côté de ce qu'a vécu le jeune soldat, elle est ridicule. Le pire jour de sa vie ? Le jour où elle a apprit que son plus jeune frère allait se marié. Enfin c'était juste qu'elle s'est sentit un peu nul, dans sa famille.

- Ça c'est moins difficile, c'est le jour où je suis tombé sur une mine et ou j'ai été blessé au thorax. Je me souviens simplement du bruit que cela à fait et de la panique de mes camarades autour de moi.
- Et quel bruit cela faisait ? Expliquer moi, vous marchiez et êtes tombé sur cet mine ? Avez-vous eu le temps de pensés à quelques choses ?

Elle veut lui faire sortir les mots de la bouche, qu'il réalise ce qu'il a vécut et qu'il accepte cela.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Dim 21 Fév - 17:20


Loélia & Allysio

J'ai toujours trouvé les méthodes de ces médecins bizarres, mais pour le coup aujourd'hui je voulais me prêter au jeu, après tout qu'est ce que j'aurais à perdre ? « Qu'est-ce que vous faisiez durant ce Noël ? » Ce n'est pas simple de se rappelle d'un souvenir d'enfance, surtout avec mon troue de mémoire, mais je ferme les yeux une nouvelle fois et essaie de repenser à ce moment-là. « Je … C'est le Noël ou j'ai eu mon premier vélo à moi tout seul. Un vélo qui pouvait aller tout aussi bien dans la ville que dans la campagne. J'étais heureux. J'ai aussi embêté ma sœur ce soir là parce qu'elle avait eu du maquillage en cadeau, je me suis amusé à me maquiller avec elle et en réalité … J'ai bousillé son cadeau. » j'ouvre de nouveau les yeux pour la regarder. Mon dieu ce qu'elle est belle, j'ai l'impression qu'à chaque fois qu'elle ouvre la bouche j'ai envie de l'embrasser. Mais qui voudrait d'un jeune homme moi aussi lunatique ? Personne sûrement ! Je parle alors du pire jour de ma vie comme elle me le demande et c'est simple puisque je lui parle de l'armée. « Et quel bruit cela faisait ? Expliquer moi, vous marchiez et êtes tombé sur cet mine ? Avez-vous eu le temps de pensés à quelques choses ? » Je n'aime pas me rappeler de ça, d'ailleurs rien qu'à repenser à tout ça, je sens les frissons parcourir l'ensemble de mon corps et des sueurs commencer à venir. « Je peux pas j'ai … » mes mains commencent à trembler et j'ai pas envie de faire une crise de colère devant elle, ni même de pleurer devant la femme dont j'ai envie non hors de question. « J'ai pensé à ma famille simplement, ma sœur n'a jamais accepté mon engagement. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Dim 21 Fév - 17:38

we don’t know what we’re saying, we’re just swimming around in our glasses and talking out of our asses
© one direction, a.m. // tumblr


-Je … C'est le Noël ou j'ai eu mon premier vélo à moi tout seul. Un vélo qui pouvait aller tout aussi bien dans la ville que dans la campagne. J'étais heureux. J'ai aussi embêté ma sœur ce soir là parce qu'elle avait eu du maquillage en cadeau, je me suis amusé à me maquiller avec elle et en réalité … J'ai bousillé son cadeau.

Loélia laisse poussé un petit rire. Ses frères faisaient souvent cela avec son maquillage, même si elle n'avait jamais été une grande artiste quand il fallait parler de maquillage. Elle préférait jouer dehors avec ses frères, que de coiffer ses barbies. La faute à qui ? Grandir avec deux garçons n'est pas forcement facile d'ailleurs.

- Remarquer, voir son frère maquiller doit valoir toute les palettes possibles


Elle le regarde, elle dit sa avec un sourire sur les lèvres. C'est vrai qu'elle aurait aimé maquiller ses frères, ça aurait du être drôle. Peut-être qu'elle l'avait fait, cependant elle ne s'en souvenait pas. Peut importe au final. Puis vint le moment moins facile, elle le voit d'ailleurs, le jeune homme n'est pas vraiment à l'aise.

- Je peux pas j'ai …
- Il ne peut rien ne vous arrivez ici, tout ira bien.

Elle s'avance sur son siège, pour attraper avec délicatesse les mains tremblantes de son patient. D'habitude elle ne l'aurait pas fait, mais c'était comme si ce mouvement était naturel.

- J'ai pensé à ma famille simplement, ma sœur n'a jamais accepté mon engagement.

La meilleure amie de la psychologue ; Elya, avait elle aussi un frère qui s'était engager dans l'armée, elle ne l'avait jamais acceptée non plus. -Ce qu'elle ne savait pas, s'était la même histoire, les mêmes personnes.-

- Vos pensées ont été vers votre famille, votre soeur. Et regardez, vous les avez retrouvés. Vous êtes encore vivant Alyssio.

C'était la chose la plus censée qu'elle avait dit de la séance. Bien sur qu'il était vivant, elle le sentait très bien puisqu'elle lui tenait les mains, elle en avait même oublier se détails. Elle tentait de capturer le regard du jeune homme, pour lui donner
un petit sourire.

- Et plus important que tout : Vous n'êtes pas seul.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Dim 21 Fév - 20:07


Loélia & Allysio

Oui, je viens de dire à ma psychologue que je me suis amusé à me maquiller étant enfant ! Oui j'ai dit ça à la femme qui petit à petit commence à me faire tourner la tête, super l'image du mec viril maintenant ! « Remarquer, voir son frère maquiller doit valoir toute les palettes possibles » Un sourire se dessine alors sur mes lèvres puis je relève ma tête pour la regarder dans les yeux, son rire était tout aussi parfait que sa beauté, j'ai l'impression d'avoir des cœurs dans les yeux en la regardant et c'est d'ailleurs assez déstabilisant pour un mec qui se refuse à l'amour et la tendresse. Après ce passage joyeux, le plus dur arriver, parler du front. Je lui avoue que je n'y arrive pas, que c'est dur. « Il ne peut rien ne vous arrivez ici, tout ira bien. » Elle dépose sa main sur moi et ce geste tendre me surprend, néanmoins je la laisse faire. Elle me trouble. Je lui réponds et lui explique alors que j'ai pensé seulement à ma famille et m'a sœur qui n'était pas d'accord pour mon engagement. « Vos pensées ont été vers votre famille, votre soeur. Et regardez, vous les avez retrouvés. Vous êtes encore vivant Alyssio. » je l'écoute et soupire de nouveau, oui j'ai cette chance d'être encore en vie c'est vrai. « Oui mais … J'ai échoué à mon devoir, celui de protéger mon pays. » Et c'est quand même un véritable échec pour moi. « Et plus important que tout : Vous n'êtes pas seul. » Ses mains sont toujours sur les miennes et son regard se plonge à présent sur moi. Instinctivement je me mords la lèvre sans même m'en rendre compte. « Merci... » Je me surprends également à caresser sa main avec tendresse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Dim 21 Fév - 20:36

we don’t know what we’re saying, we’re just swimming around in our glasses and talking out of our asses
© one direction, a.m. // tumblr


- Oui mais … J'ai échoué à mon devoir, celui de protéger mon pays.

Elle ne sait pas quoi dire. Non il n'a pas échoué, pas tout à fait. Elle soupire mais ne lache pas la mains de son patient.

- Vous n'avez pas choisis ce qu'il vous ai arrivé là-bas.


Oh était-ce malsin d'être presque contente qu'il soit rentré au bercail ? Loélia se surprend à le pensé et ça la rend mal à l'aise. Elle chasse rapidement cet idée de son esprit, pour se reconcentré sur le moment présent.

- Merci...

La psychologue ne fait pas attention tous de suite au délicate caresse que son patient lui fait. Car ça ne la dérange pas. Elle avait ses yeux plongés dans le regard d'Alyssio. Mais elle fût sortit de ses esprits par sa montre qui se mit à biper... Déjà la fin de la séance, trois quarts d'heures passe vraiment très rapidement. Elle se redressa alors, un peu nerveuse du moment qu'ils venaient de partager.

- C'est déjà la fin de notre séance. Nous avons déjà un rendez-vous de prévue la semaine prochaine il me semble.

Et voilà, elle devra attendre une semaine avant de le revoir. Sauf si elle lui propose un café. Non elle n'aura pas le courage. Elle se dirige vers la porte, sans pour autant l'ouvrir en attendant le jeune homme, un sourire au lèvres.

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Lun 22 Fév - 23:02


Loélia & Allysio

Le docteur Davenport est la première personne à qui je parle du front, je n'ose pas en parler avec ma famille, premièrement car avec ce qui arrive à mon père ce n'est pas le moment, puis deuxièmement ma famille n'était pas d'accord pour cet engagement et j'ai tout de même tout fait pour y aller, alors je me sens responsable de ce que j'ai vécu là-bas, malgré tout. « Vous n'avez pas choisis ce qu'il vous ai arrivé là-bas. » Non ça c'est certain, mais quand même. Pour le moment je ne sais pas trop quoi pensé de tout ça, de tout ce qui m'arrive je me demande surtout si je vais réussir à récupérer tous mes souvenirs perdu lors de ce dernier accident et je compte énormément sur son aide pour ça, j'espère aussi qu'un jour je pourrais vivre normalement. Sa main reste toujours sur la mienne et j'ose déposer une caresse sur la sienne à mon tour. Il y-a comme un léger malaise, mais tant pis après nous nous sommes que tous les deux dans la pièce. Sa montre se met à sonner et je sais que cela indique la fin de la séance, malheureusement. « C'est déjà la fin de notre séance. Nous avons déjà un rendez-vous de prévue la semaine prochaine il me semble. » L'heure passe vraiment trop vite et c'est avec triste que je la regarde retirée sa main de la mienne et se lever pour aller vers la porte, sans pour autant l'ouvrir pour le moment. Je récupère ma veste que je mets sur moi et m'approche doucement d'elle et de la porte. « C'est quand même long … Une semaine. » Lui dis-je tout en plongeant mes yeux bleus dans son si joli regard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Ven 26 Fév - 22:00

we don’t know what we’re saying, we’re just swimming around in our glasses and talking out of our asses
© one direction, a.m. // tumblr


- C'est quand même long … Une semaine.

Il la rend fou, c'est comme si elle était totalement déconnecté du monde quand il la regarde, jamais personne ne lui a donner cet impression... Ou si, mais cela fait tellement longtemps qu'elle ne s'en souvient qu'à peine.


- C'est vrai, j'espère qu'elle passera vite.


Elle se demande si il comprend ce message subliminal, elle suppose que non car elle même ne se serait pas comprit. Elle passa sa main dans ses cheveux, en regardant son patient. Il faisait au moins une tête de plus qu'elle.

- Euh.. ça va peut être vous paraître déplacé mais, je termine à 16h et ça me ferait plaisir de boire un café.

Qui ne tente rien n'a rien et pour le coup elle n'a pas une seule fois pensés à leur âges différents, leur statut de psychologue et patient. Juste deux personnes qui avaient une attirance mutuelle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Sam 27 Fév - 23:01


Loélia & Allysio

Je tombe amoureux ? Non quand même c'est pas possible, pas moi. Je suis censé être un mauvais garçon pas un cœur tout tendre amoureux. Je dois être honnête je comprends rien à ce qui m'arrive en ce moment. Oui c'est sûr elle est parfaite, mais je ne peux pas tomber amoureux de ma psy et en plus elle pourrait être ma sœur, c'est pas possible. « C'est vrai, j'espère qu'elle passera vite. » Me dit-elle lorsque je lui avoue qu'une semaine entière c'est quand même long, pour moi. Visiblement ça l'est pour elle aussi. Je baisse ma tête pour regarder mes chaussures tout en essayant de me reprendre et me calmer pour une nouvelle la fois la regarder dans les yeux. « Euh.. ça va peut être vous paraître déplacé mais, je termine à 16h et ça me ferait plaisir de boire un café. » Waouh alors ça je ne m'y attendais pas du tout, mais évidemment j'accepte avec plaisir, comment refuser. « Avec plaisir ! » Je sourie de toutes mes dents, comme un enfant, mais tant pis je suis content. « Je passe vous prendre à 16 heures alors. » Je lui adresse un dernier sourire puis je sort de son cabinet.

Les heures passent et le stresse monte pour moi, je ne m'éloigne même pas de son cabinet pour être sûr d'être à l'heure et c'est à 16 heures tout pile que je me repointe dans son bureau. « Vous êtes prête ? » Dis-je avec le sourire au lèvre, décidément elle me transforme vraiment en gentleman cette demoiselle. Une fois prête et son cabinet fermer, nous nous dirigeons vers l'extérieur. « Vous avez une préférence pour l'endroit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Sam 27 Fév - 23:25

we don’t know what we’re saying, we’re just swimming around in our glasses and talking out of our asses
© one direction, a.m. // tumblr


- Avec plaisir ! Je passe vous prendre à 16 heures alors.

Ce sourire, elle ne l'avait jamais vu et ça lui donna les frissons. Une fois la porte fermé derrière le jeune homme, la thérapeute sourit comme une idiote, elle trotine même à son bureau. Elle prend sa tasse de café, elle est vide. Elle profite que son patient suivant n'est pas arrivé pour se rendre à la cafétéria du cabinet ce prendre une nouvelle tasse de café. Sa collègue arrive.

- C'était ton patient avant? Jeune, beau garçon, bien conservé ?
- T'es jalouse ? Tu te chope que les vieux commandants.


Elles rigolent toute les deux encore quelques minutes avant que Loélia rejoigne son bureau. Elle accueil son nouveau client. Les heures passent, elle était impatiente. Elle se refit une beauté avant que le jeune homme ne toque à sa porte du bureau. Elle prit ses affaires en mettant son manteau. Une fois dans la rue, la demoiselle se tourne vers le jeune homme.

- Vous avez une préférence pour l'endroit ?
- Vous pouvez me tutoyez, je passe vraiment pour une vieille sinon.

Mais non elle n'est pas vieille, 29 ans ce n'est pas beaucoup. Si ? Bon, elle n'a d'ailleurs pas pensez un instant à l'âge du jeune homme, ce qu'elle ressentait quand le garçon était là, ça dépassait leur âge, c'était autre chose.

- Je connais un petit café à deux rues d'ici, si ça vous tente.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   Dim 28 Fév - 17:00


Loélia & Allysio

C'est une première pour moi, oui c'est la première fois qu'une femme m'invite et puis c'est aussi la première fois depuis un an que je vais passer du temps en tête-à-tête avec une femme. D'ailleurs, c'est assez déstabilisant, car je ne sais pas comment réagir, je ne sais pas si c'est simplement un café comme ça amicalement ou alors bien plus, mais comment le savoir ? De plus je ne peux me confier à personne sur ce sujet. Il est donc seize heures et comme prévu je passe de nouveau au cabinet pour aller la chercher. Je me sens intimidé et c'est bien la première fois, c'est même très étonnant d'ailleurs. Nous sortons tous les deux du bâtiment et commençons à marcher dans la rue. « Vous pouvez me tutoyez, je passe vraiment pour une vieille sinon. » Je ris de bon cœur, non elle est pas vieille ça c'est certain. « Je m'excuse alors, je n'osais pas c'est pour ça. » Je sourie de nouveau tout en marchant. « Je connais un petit café à deux rues d'ici, si ça vous tente. » Je regarde face à moi et continue d'être à ces côtés. « Très bien alors … Je te suit. » C'est encore bizarre pour moi de dire Tu à la personne qui est tout d'abord mon médecin, mais elle me le demande alors je ne vais pas refuser ça. Nous marchons encore quelques minutes et nous voilà déjà arriver au café qu'elle souhaitait. « Je suis vraiment content, de partager ce moment. » Et pourtant je suis en stresse et j'ai même l'impression que mon cœur va bientôt sortir de ma poitrine tellement il bat de plus en plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: oh dear w/ Allysio   

Revenir en haut Aller en bas
 

oh dear w/ Allysio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dear Journal ~
» Dear Diary ~ Elanore Loyld
» [ANIME] Dear Boys : Présentation
» Libre ♣ Oh dear, we're in trouble. | abandonné
» ☴ oh dear, we are in trouble

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEX AND THE CITY :: EASY COME, EASY GO. :: La fin d'une époque.-