AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE STAFF VOUS REMERCIE POUR VOTRE INSCRIPTION.
N'HÉSITEZ PAS À PARLER DU FORUM AUTOUR DE VOUS ET À REMONTER LE SUJET SUR BAZZART EN CLIQUANT ICI.
LE FORUM SE SITUE EN 1990, MERCI D'ADAPTER VOS PERSONNAGES À CETTE DÉCENNIE.

Partagez | 
 

 everybody hurts sometimes (ben)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: everybody hurts sometimes (ben)   Ven 19 Fév - 13:32

Tu dois y aller, Campbell.
Elle regardait le visage amusé de sa fille, bien trop occupée à écouter les sons agaçants de son nouveau jouet. Un an et demi s’était écoulé depuis sa naissance. Elle commençait à marcher un peu, à distinguer les voix, à prononcer quelques mots peu compréhensibles. Elle grandissait. Trop vite. Comme sa naissance était survenue trop rapidement. Un an et demi qu’elle observait cette petite fille grandir, sans même prendre le temps de prévenir son père. Elle avait toujours une excuse pour repousser ce moment. Trop de travail, pas le temps. Pas l’envie sans doute aussi. La peur au ventre l’avait empêché d’affronter l’inévitable.
« Princesse, il est temps de rencontrer ton papa. »
Liza déglutit. Elle ne pouvait plus attendre plus longtemps. Pour Camilla, pour Ben. Pour elle, aussi. Elle ne pouvait plus vivre sans rien dire, en privant sa fille d’une partie de sa famille.
Elle avait obtenu l’adresse, elle ne sait plus comment. Dans le bottin, sans doute. Peut-être par l’intermédiaire de quelqu’un. Elle l’avait simplement mis du la porte du réfrigérateur, en attendant. Pour ne pas la perdre.

Devant la porte, elle avait hésité à faire demi-tour. A changer d’avis. Ben pouvait vivre sans le savoir, il n’avait pas besoin de connaître la vérité.
Et toi, tu pourrais vivre avec ça ? Définitivement, non. Pas en regardant sa fille chaque jour. Indéniablement, elle ressemblait aussi à son père. Des traits qui la ramenaient deux ans en arrière, alors même qu’elle rencontrait Benjamin Tanner. Les détails, elle les avait oubliés. Elle se souvenait simplement de son visage à lui, de ses yeux surtout. Et de son cœur battant. Elle l’avait aimé, Ben. Plus qu’elle ne l’aurait imaginé. C’était sans doute le plus effrayant. Se retrouver face à cet homme, le seul qu’elle avait vraiment aimé.
Elle avait frappé à la porte. Respire, ça va aller. Elle tomba nez à nez avec un homme qu’elle n’avait encore jamais vu. L’un des frères de Benjamin, certainement.
« Bonjour. Est-ce que Benjamin est ici ? »
Camilla gazouillait dans son cou, tandis qu’il la regardait avec ce regard interrogateur, presque suspicieux Il hocha simplement la tête, appela l’intéresser. Et c’était fini.
« Je dois faire une course, je n’en ai pas pour longtemps. Il va arriver. Vous pourrez lui dire ? »
Il était finalement parti, la laissant dans l’entrée.
Le moment était arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: everybody hurts sometimes (ben)   Ven 19 Fév - 19:32

everybody hurts sometimes.
≈ Liza & Benjamin ≈

En ce moment, tu n'es pas beaucoup de sorties. Tu passes la majorité de ton temps devant cette télé à regarder tout un tas de séries plus ringardes les unes que les autres. Tu n'es pas du genre à rester sans rien faire, les mains dans le vent. Et pourtant, depuis ton opération, depuis cinq mois, tu évites le moindre petit effort. Il t'arrive parfois d'avoir très envie d'aller courir, de faire tout un tas d'exercice physique… Comme avant. Tu faisais beaucoup de sport à l'époque, maintenant, tu dois simplement réduire la cadence. C'est ce que tu fais. Tu t'apprêtais à sortir. Tu en avais marre de rester là. Avec tes frères. D'ailleurs, ce sont de vraie papa poule ! Du coup, tu t'es précipité dans ta chambre pour choisir des vêtements afin d'aller prendre une bonne douche pour ensuite aller boire un coup dans le bar d'en face. Tu t'empresses d'aller prendre ta douche. En vingt minutes s'est réglé. Tu enfiles une serviette autour de tes hanches avant d'aller enfilé tes vêtements. Quelques minutes après, veste sur le dos, tu t'apprêtes à quitter le loft. En t'approchant, tu remarques cette silhouette près de la porte. Pas n'importe quelle silhouette. Cette fille qui t'a rendu heureux le temps de quelques mois. Celle que tu as aimé du plus profond de ton cœur. Et qui a préférer poursuivre ses rêves. Tu ne lui en as jamais voulu, bien au contraire. Si tu avais pu repartir en Irak, tu y serais retourné. « Liza ! » Dis-tu, surpris. « Je… Je suis surpris de te voir. » Lances-tu par la suite, avant de déposer une bise sur sa joue. Par pure politesse. Tu as toujours eu énormément de respect pour cette fille. Et le fait de la revoir te chamboule quelque peu. Tu sens l’accélération de ton cœur dans ta poitrine. « Entre, je t'en prie. » Proposes-tu bien gentiment avant de remarquer la jolie petite princesse qui l'accompagne. Elle te fit aussitôt penser à la fille de ton ami, mort au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: everybody hurts sometimes (ben)   Mar 1 Mar - 11:35

Liza était stressée. Angoissée par ces retrouvailles, par l'annonce qu'elle allait faire. Par la réaction que cette nouvelle allait provoquer. Elle avait attendu trop longtemps. Beaucoup trop longtemps. Elle se mordait la lèvre, en attendant patiemment l'arrivée de Ben. De longues secondes, peut-être de longues minutes. C'est la peur qui l'envahi, finalement, en entendant les pas de Benjamin s'approcher.
Il s'était matérialisé sous ses yeux. Comme il y a deux ans. Comme il lui était apparu, comme il avait été son évidence le temps de quelques mois. « Ben ! » Elle aussi est surprise. Agréablement, plus qu'elle ne l'aurait pensé. Il n'avait pas réellement changé ces deux dernières années. Peut-être semblait-il plus fatigué que dans ses souvenirs. « Je suis désolée, j'aurais dû téléphoner. Je peux revenir. » Pour te défiler, encore une fois. Liza savait que si elle partait, elle ne retenterait pas l'expérience avant plusieurs semaines. Elle ne prendrait plus le temps de venir ici, de recroiser les yeux de Ben qui avait provoqué chez elle, autrefois, des sensations inconnues. « Je dois te parler. C'est important. » Elle respirait, cherchant à trouver du courage dans l'atmosphère.

Il l'avait conduit dans un salon, ce qui y ressemblait en tout cas. C'était étrangement agréable, pour un appartement masculin. Liza tentait de s'imprégner des détails, plus pour Camilla que pour elle. Si elle venait ici, parfois, il fallait faire particulièrement attention. Sans doute n'avait elle pas confiance. « Tu devrais t'asseoir. » Elle-même, sans y avoir été invitée s'installa. Elle déposa sa fille à ses côtés, toujours dans son champ de vision, un jouet entre les mains pour l'occuper. « Avant toute chose, je ne te demande rien. Mais j'ai trop attendu maintenant et tu as le droit de savoir. » Elle prenait cette voix, celle qu'on utilise pour les choses graves, pour les fatalités de la vie. Camilla était-elle vraiment une fatalité ? Un heureux accident. Voilà tout. Un simple heureux accident. « Je suis venue pour te présenter ta fille, Ben. » Elle se sentait soulagée et pourtant, quelque chose restait. Une préoccupation. Un poids, encore lourd.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: everybody hurts sometimes (ben)   

Revenir en haut Aller en bas
 

everybody hurts sometimes (ben)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alfie B. Reynolds ⌂ You don't get to choose if you get hurt in this world...but you do have some say in who hurts you.
» 07. I told you so
» Nuage d'Eden, If life was more sweet, we would never to admit something that hurts us|| 12 Jan.
» It hurts me more than i can say • Feat. Damien
» i loved you so much that it hurts so bad # DALIA - terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEX AND THE CITY :: EASY COME, EASY GO. :: La fin d'une époque.-